Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ La Bonne Semence ”

Écouter le feuillet :
Partager le feuillet :
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Dimanche 1 février 2015

L'un des soldats lui perça le côté avec une lance; et aussitôt il en sortit du sang et de l'eau.

Jean 19. 34

Le sang de Jésus Christ… nous purifie de tout péché.

1 Jean 1. 7

Le sang précieux de Jésus Christ

Juste avant son procès et sa crucifixion, le Seigneur Jésus a instauré la Cène, le repas du souvenir: du pain et du vin. Il a expliqué aux disciples la signification de la coupe de vin (ou fruit de la vigne) par ces mots: “Ceci est mon sang…, qui est versé pour un grand nombre, en rémission de péchés” (Matthieu 26. 28), c'est-à-dire pour que les péchés soient pardonnés et ôtés. Pour que les siens ne l'oublient pas, il leur a laissé un signe concret, visible, qui leur rappelle sa mort.

Autrefois, lors du service religieux des Israélites, beaucoup d'animaux étaient sacrifiés. Mais l'épître aux Hébreux nous explique qu'il y avait “dans ces sacrifices, chaque année, un acte qui remet en mémoire les péchés. Car il est impossible que le sang de taureaux et de boucs ôte les péchés” (Hébreux 10. 3, 4). Ces sacrifices, en fait, annonçaient celui de Jésus Christ et son sang versé à la croix, base de notre salut. Sans effusion de ce sang il n'y avait pas de pardon possible pour l'homme pécheur (Hébreux 9. 22).

Les apôtres Pierre et Paul insistent sur le fait que le salut dépend du sang de Jésus Christ, de sa mort: “Vous avez été rachetés… non par de l'argent ou de l'or, mais par le sang précieux de Christ” (1 Pierre 1. 18, 19). Oui, c'est en Christ que “nous avons la rédemption par son sang, le pardon des fautes” (Éphésiens 1. 7; Romains 5. 9).