Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"
Écouter le feuillet :
< hier
demain >
Samedi 19 avril

Vous avez été rachetés… non par des choses corruptibles, de l'argent ou de l'or, mais par le sang précieux de Christ.

1 Pierre 1. 18, 19

Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi, et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu; non pas sur la base des œuvres.

Éphésiens 2. 8, 9

Calvaire

Qu'est-ce que le terme “calvaire” évoque pour nous? Un moment particulièrement douloureux de la vie? À l'origine, ce mot désigne une colline proche de Jérusalem, appelée aussi Golgotha, sur laquelle Jésus Christ a été crucifié dans de terribles souffrances. L'évangile rapporte: “Portant lui-même la croix, il sortit et alla au lieu dit le Crâne, appelé en hébreu Golgotha, où ils le crucifièrent, et avec lui deux autres, un de chaque côté, et Jésus au milieu” (Jean 19. 17, 18). Auparavant, Jésus avait lui-même annoncé: “Comme Moïse éleva le serpent dans le désert, de même il faut que le Fils de l'homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle” (Jean 3. 14, 15). Pourquoi donc Jésus, homme parfait, devait-il être crucifié?

Devant Dieu, qui est infiniment saint, toute faute mérite un châtiment. Aucune “bonne œuvre”, aucun argent, rien ne peut effacer un seul péché. Il fallait donc un “moyen de salut”, quelque chose qui puisse nous rendre purs aux yeux de Dieu. Et cela ne pouvait se faire que par la mort d'une victime absolument parfaite. C'est pourquoi “Dieu… a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle” (Jean 3. 16). Trois jours après son sacrifice, Jésus est ressuscité, preuve que la justice du Dieu saint était satisfaite.

Il fallait que Christ meure pour payer de sa vie le prix du pardon de mes péchés, des péchés de tous ceux qui acceptent ce sacrifice d'amour. C'est ce que rappelle le Calvaire.